Traverser le deuil

Stage de 2 jours

Comment passer de la douleur de l'attachement

à la sérénité de l'acceptation ?

Dates & inscription

Pourquoi s'inscrire à ce stage ?


Simple, accessible à tous, interactif, ce stage est un message d'espoir pour retrouver ceux que nous avons " perdus " à un autre niveau, là où nous ne pouvons plus les " perdre "...


  • Revisitez les états émotionnels après une perte pour mieux vous situer.
  • Confrontez vos attachements pour les dépasser.
  • Libérez vous des blocages qui vous maintiennent dans la douleur, afin d'accéder à un état de paix.
  • Découvrez les erreurs à éviter face à une personne en deuil.
  • Explorez une vision spirituelle de la mort et des mondes de l'après-vie pour aider concrètement vos proches défunts.



Qu'est-ce qui rend ce stage spécial ?


Connaissances et méthodes

L'utilisation de méthodes de représentation et le partage d'expériences permettent d'intégrer les connaissances théoriques, de trouver le calme intérieur.

Niveau spirituel

Nous sommes ouverts non seulement au niveau psychologique, mais aussi à d'autres niveaux, qui caractérisent la nature humaine: niveaux énergétique, systémique et spirituel.

Valeurs humaines

Nos méthodes sont basées sur de vraies valeurs humaines telles que l'amour, l'amitié, la bienveillance, la sagesse et les actions justes.

Thèmes abordés


Chacun souffre différemment, à sa manière. Il n'y a pas de modèle pour traverser le deuil, cela dépend des expériences passées, du type de personnalité, du niveau d'attachement. Ce qui nous aide sur cette voie, c'est de savoir que le deuil a des étapes, et un jour nous pouvons arriver à l'acceptation

Nous ne pouvons pas aider l'autre si nous ne savons pas comment nous aider nous-mêmes. Nous devons d'abord avoir la connaissance et percevoir toutes les pertes dont nous n'avons pas pu faire le deuil.

Lorsque nous voulons aider une personne qui est face à la mort, nous devons être nous-mêmes en paix avec la mort.

Apprendre à vraiment écouter l'autre...

Vous trouverez ces connaissances et ces pratiques, et bien plus encore, dans ce stage.

Dans certains cas, après un suicide, ou lorsqu'un enfant meurt, ou lorsqu'un traitement doit être arrêté volontairement, lorsque nous n'avons pas pu être présents au moment du décès, ou encore lorsque les conflits ne sont toujours pas résolus, nous pouvons nous sentir coupables et le deuil peut se prolonger.

Avec l'aide de méthodes de représentation, nous pouvons nous libérer de la culpabilité et les émotions négatives que nous portons parfois depuis des années.

Il n'y a rien de permanent dans la vie, tout change, se transforme et disparaît. C'est l'une des lois inéluctables.

Mais avons-nous déjà réfléchi à ce qui est éternel ? En comprenant cela, nous pouvons regarder différemment le destin, le karma et réaliser que tout a un sens.

En Occident, nous sommes éduqués de telle manière que nous considérons l'attachement comme étant l'amour. Souvent, nous ne savons même pas que nous sommes attachés car tout nous est redonné chaque jour. Et nous pensons que c'est normal. Et quand un jour nous perdons ce qui est précieux, nous nous rendons compte que nous sommes attachés. Qu'est-ce que c'est, aimer sans attachement? Cela s'apprend...

Nous demandons parfois, aux défunts de nous aider. Est ce que nous nous posons la question : qu'est-ce que je peux faire pour le bien des défunts ? Comment rester en contact avec eux? Dans le passé, on faisait dire des messes pour les défunts, avec des prières, et le souvenir.

Maintenant, on se pose même la question : Y a-t-il quelque chose après la mort ? Les anciennes traditions spirituelles enseignaient qu'après la mort, le défunt quitte le monde matériel et entre dans le monde spirituel. Elles savaient comment rester en contact avec le défunt, comment l'aider dans les autres mondes, dans lesquels le défunt voyage. Ces enseignements ont été transmis jusqu'à nos jours. Et nous en apprenons les éléments essentiels dans ce stage.